on Bonnes pratiques pédagogiques : enseigner à distance… pour vrai!
Share

Bonnes pratiques pédagogiques : enseigner à distance… pour vrai!

Voir l’enseignement autrement

Depuis l’arrivée massive d’Internet dans les foyers, la formation à distance s’est développée comme jamais auparavant, et sa popularité est en croissance constante au Canada. Malgré cela, les établissements d’enseignement sont souvent mal équipés et/ou mal préparés pour transformer les méthodes d’enseignements et les adapter au paradigme de l’enseignement à distance.

En effet, enseigner à distance demande une autre approche que l’enseignement présentiel. Une vidéo d’un enseignant parlant durant trois heures, couplées à des présentations déposées dans Internet, sera ennuyante pour les étudiants (et pour l’enseignant). Pour être efficace et intéressant, il est important de diversifier les activités d’apprentissage.

On constate que, souvent, les outils technologiques qui permettent de créer des activités d’apprentissages très variées ne sont pas utilisés à leur plein potentiel. Et c’est dommage, car c’est se priver de toutes les possibilités que les technologies de l’information et de la communication (TIC) offrent déjà!

Action et réaction

La principale différence pour l’enseignant dans sa préparation de cours est sa position : s’il doit être capable de réagir rapidement en classe présentielle, il se doit surtout d’être prévoyant en formation à distance. La planification (et la préparation) est donc un des éléments-clés d’un bon cours à distance.

En règle générale, l’action est plus facile à gérer en formation à distance que la réaction. En effet, il peut être plus difficile de réagir aux signaux d’incompréhension que les étudiants émettent à travers un écran d’ordinateur. L’enseignant à distance doit donc être capable de prévoir les moments écueils dans son cours pour s’y préparer en conséquence.

De même, le matériel de cours sur lequel l’enseignement s’appuie doit prendre en compte et prévoir les difficultés que les étudiants rencontreront. Loin d’être un désavantage, une bonne planification et la production de ressources efficaces peuvent améliorer l’expérience d’enseignement en permettant à l’enseignant de mettre du temps sur d’autres éléments, notamment l’encadrement.

Aligner son enseignement

L’alignement pédagogique est très important pour avoir un enseignement pertinent et efficace. Par exemple, si on veut observer la capacité d’un étudiant à s’exprimer oralement, on peut difficilement l’évaluer par écrit! En ce sens, le fond et la forme doivent être cohérents l’un avec l’autre.

En formation à distance, on ajoute nécessairement un autre élément à l’alignement pédagogique : l’utilisation des technologies. Il faut réfléchir à la façon d’utiliser les TIC en accord avec les activités d’apprentissage et les évaluations. Les outils disponibles et le modèle de diffusion peuvent, ainsi, avoir une influence sur la façon dont un cours à distance sera planifié.

En fait, un cours à distance, de par la planification accrue qu’il nécessite, ajoute le rôle de gestionnaire de projet à l’enseignant, rôle qui est plus implicite en enseignement traditionnel. Celui-ci doit passer par les diverses étapes d’un processus d’ingénierie pédagogique, en utilisant le temps alloué et les ressources nécessaires à la réalisation d’un cours de qualité.

(Source image principale: Concord90/Pixabay)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *