on La relève est-elle assurée en FAD ?
Share

La relève est-elle assurée en FAD ?

Le colloque 2016 du REFAD sous le thème : Les enjeux futurs de l’encadrement en formation à distance a eu lieu les 26 et 27 mai à l’Université d’Ottawa. Regroupant plus d’une centaine de participants à travers le Canada, ce colloque a obtenu, pour une autre année consécutive, une réaction très positive avec, en prime, aucun souci technologique!

unspecified

Ce colloque a débuté par le conférencier d’ouverture, Olivier Alfieri du Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques situé à Ottawa. Il a lancé le colloque en mettant de l’avant, entre autre, la théorie de l’apprentissage social de Bandura. Il précise que l’apprentissage ne peut plus être réalisé seul  et que nous devons parvenir à intégrer des concepts de collectivité dans le processus de création de cours. Ce constat est d’autant plus intéressant puisque, comme les participants, j’ai été amenée à constater très rapidement que les présentateurs ont pour la plupart placé l’être humain au centre du design pédagogique afin d’assurer son engagement dans son apprentissage. En revanche, avons-nous réellement compris comment l’intégrer? Nous n’avons qu’à penser à ce jeune qui nous a timidement rappelé qu’il préfère être avec ses camarades de classe au lieu de suivre des cours en ligne où il ne retrouve pas cet esprit de collectivité.

Voici quelques coups de cœur!

J’ai particulièrement apprécié la présentation de Marcelle Parr du SOFAD qui nous a présenté: Un outil de perfectionnement en ligne pour l’encadrement en formation à distance : “ Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance ”. Cet outil, disponible sur le site suivant: tad.sofad.qc.ca, permet au tuteur de réfléchir sur l’encadrement à apporter aux étudiants en FAD. En le parcourant rapidement, j’ai pu constater qu’il est rempli de bonnes pistes de réflexion que je vais d’ailleurs m’empresser de transmettre à mon équipe de concepteurs pédagogiques.

Le Portail TELUQ m’a fait frémir de jalousie. Il regroupe tout ce dont l’étudiant a besoin dans son parcours de formation, et ce, dans un format très attrayant; je me demande comment je pourrais construire un outil similaire pour mes étudiants…. Je lève mon chapeau également à Caroline Brassard qui a fait une présentation sur: la conception universelle de l’apprentissage et l’encadrement en formation à distance: quels impacts, quels besoins. Avec une hausse du EHDAA (élèves handicapés ou élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage), qui atteint presque le 20%, n’est-il pas temps de penser à des possibilités d’apprentissage égales pour tous? Merci d’y avoir pensé!

L’adoubement a été un moment privilégié. Dès le début de sa création, le REFAD rassemble une équipe d’experts et de passionnés de la FAD qui ont su dépasser les frontières. Cette année encore, nous avons pu assister, et de manière très touchante, à une reconnaissance d’un des co-fondateurs du REFAD; les fondateurs étant: “Pierre-Jean-Jacques”. Ces pionniers, ont semble-t-il, lors de soirées bien arrosées, imaginé ce mouvement franco-canadien qui existe encore aujourd’hui. Heureusement, j’en profite pour remercier Alain Langlois, le directeur général depuis 1997, qui assure son existence de par son engagement sans borne !

Néanmoins, mon coup de cœur va à la présentation de Jean Desjardins qui a conclu le colloque avec brio. Il nous a fait tourbillonner la tête dans son univers composé de super héros et de conquêtes lors de la conception de cours! Il nous a outillés, de façon très convaincante, avec des logiciels pour agrémenter nos cours. Comme il est rafraîchissant de croiser des personnes avec un esprit si vif, si “capoté” et si intelligent à la fois.

Bref, une programmation très remplie qui m’a fait passer par toute une gamme d’émotions: que ce soit de la curiosité sur le cours conçu par la SOFAD, de l’envie avec le Portail TELUQ, de l’émotion ressentie lors de l’adoubement de Pierre Pelletier et jusqu’à l’excentricité attachante de la présentation de Jean Desjardins. Un regroupement de personnes qui fait preuve de rigueur, de créativité et d’originalité,  n’est-ce pas là une combinaison gagnante pour concevoir des cours en FAD? Nous avons eu une entrée et une sortie de jeu des plus dynamiques! Il est rassurant de constater que nous sommes entre bonnes mains avec cette relève futée et créative.

Prochain rendez-vous: l’Université de Moncton. D’ailleurs, un défi a été lancé aux membres du REFAD, pourrait-on faire des présentations à la lumière de ce que nous prônons et arrêter de faire des présentations PP. J’adore !

Pour tout connaître sur le colloque 2016, consultez les liens suivants:

– Le lien DropBox vers les présentations PowerPoint :
https://www.dropbox.com/sh/cfrmx67ve99s3ao/AACULpPZk9zSZlnoDupjX7Gsa?dl=0

– Lien pour visionner les conférences :

http://www.refad.ca/publications-et-rapports-de-recherche/publications/colloque/colloque-2016/

– Consultez l’article rédigé par Andréanne Turgeon, Profweb, qui a fait un excellent compte rendu du colloque: http://www.profweb.ca/publications/articles/retour-sur-le-colloque-du-refad-2016-pour-une-formation-a-distance-a-dimension-humaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *